Menu

Mes démarches à faire

La carte vitale

Votre carte Vitale est votre carte d’assuré social. Elle atteste de vos droits à l’assurance maladie. Pensez à la mettre à jour au moins une fois par an en utilisant les bornes disponibles dans toutes les caisses d’assurance maladie, les pharmacies et dans certains établissements de santé et à chaque changement de situation.

Présentez-la systématiquement à tout professionnel de santé. Grâce à elle, vous n’avez pas de feuille de soins papier à envoyer : vous êtes remboursé en 5 jours.

 

Le montant remboursé est versé sur votre compte bancaire, sous réserve d’avoir fourni un relevé d’identité bancaire (RIB) à votre caisse d’assurance maladie.

Mon médecin traitant

Vous devez choisir et déclarer un médecin traitant. À partir de 16 ans, sans médecin traitant, votre pourcentage de prise en charge diminue.

Choisir votre médecin traitant

Vous pouvez choisir un médecin généraliste ou un médecin spécialiste, exerçant en ville ou à l’hôpital. Nous vous conseillons simplement de choisir le médecin qui vous connaît le mieux. Votre médecin traitant est votre interlocuteur privilégié. En allant le consulter en premier pour un problème de santé, vous bénéficiez d’un suivi médical coordonné et d’une prévention personnalisée.

Si vous n’avez pas de médecin traitant déclaré ou si vous consultez directement un médecin spécialiste (en dehors d’un médecin spécialiste en accès direct autorisé), vos soins seront moins bien pris en charge par votre organisme d’assurance maladie.

Pour plus de renseignements, consultez l’article dédié au parcours de soins coordonnés.

Déclarer votre médecin traitant

Cette déclaration de choix du médecin traitant peut s’effectuer en ligne par le médecin choisi qui s’assurera de votre accord. En pratique, lors d’une consultation à son cabinet et sur présentation de votre carte Vitale, le médecin que vous avez choisi peut télétransmettre votre déclaration en ligne, directement à votre caisse d’assurance maladie.

Vous pouvez également remplir et signer le formulaire S3704 Déclaration de choix du médecin traitant (PDF), conjointement avec le médecin que vous avez choisi comme médecin traitant, puis le remettre à votre organisme d’assurance maladie ou le lui adresser par courrier sous enveloppe affranchie au tarif en vigueur.

Complémentaire santé solidaire

Elle permet aux étudiants précaires de bénéficier, sous condition de ressources, d’une large offre de soins gratuitement. 

Vous exercez une activité en parallèle de vos études

Si vous exercez une activité professionnelle en parallèle de vos études, vous êtes affilié au régime dont dépend cette activité, sur présentation de toute pièce justifiant de cette situation, par exemple, votre contrat de travail, un bulletin de paie…

Vous devez également justifier de la régularité de votre séjour.

Vous êtes étudiant en alternance

Vous êtes affilié au régime général comme salarié (ou à la MSA en cas de contrat d’alternance dans le secteur agricole). Vous avez alors les mêmes garanties de protection sociale que les travailleurs salariés.

Vous bénéficiez ainsi :

  • du remboursement de vos frais de santé ;
  • d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail pour maladie ou en cas de congé maternité, dès que vous remplissez les conditions d’ouverture de droits à ces prestations ;
  • d’une couverture en cas d’accident du travail et ce dès le 1er jour de votre travail en alternance.

Vous avez fait une année de césure

Pendant cette césure, votre protection sociale dépend de votre situation.

  • Si vous suivez une formation dans un domaine différent, tout en résidant en France, sans exercice d’une activité professionnelle rémunérée, vous demeurez rattaché à votre régime actuel.
  • Si vous occupez un emploi salarié, vous êtes affilié au régime dont relève cet emploi (régime général ou régime agricole) . Pour en savoir plus, consultez notre article Vous êtes salarié ou le site de la Mutualité sociale agricole (MSA).
  • Si vous exercez une activité non salariée, vous êtes affilié au régime général. Pour en savoir plus, consultez notre rubrique « Vous occupez un emploi indépendant / non salarié ».
  • Si vous vous consacrez uniquement au bénévolat ou que vous n’avez aucune activité professionnelle en restant sur le territoire français, vous restez rattaché au régime de sécurité sociale qui assurait antérieurement votre prise en charge (sauf si vous avez plus de 24 ans ; dans cette situation, vous relevez du régime général). Pour en savoir plus, consultez notre article « Sans emploi : les modalités de votre prise en charge ».
  • Si vous partez à l’étranger, reportez-vous aux articles qui correspondent à l’activité que vous y mènerez : salarié expatrié, étudiant
  • Si vous partez dans le cadre d’un volontariat international, votre protection sociale sera organisée par l’organisme gestionnaire de votre mission (Business France, DGTrésor, MEAE). Consultez la page Rémunération, Retraite et couverture sociale du Volontariat International du site civiweb.com qui réunit les informations qui vous sont nécessaires. Lors de la reprise de vos études, vous informerez votre caisse en remplissant le formulaire Demande d’ouverture des droits à l’assurance maladie (PDF) (formulaire S1106) : dans le cadre B « Situation du demandeur », vous cocherez « Autre » et préciserez « Retour de VI » ainsi que la date de votre retour en France. Vous joindrez le justificatif correspondant délivré par l’organisme gestionnaire de votre mission.